https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/e2/Logo_BCeCo.JPG               BUREAU CENTRAL DE COORDINATION
Ministère des finances | Rép. Dém. du Congo 
drapeau rdc armoirie rdc

  • Place des évolués, Kinshasa-Gombe.
    Place des évolués, Kinshasa-Gombe.

    Assainissement de la ville de Kinshasa.

  • PROTRIPAIX
    PROTRIPAIX
  • Projet d'équipement des structures sanitaires, PESS
    Projet d'équipement des structures sanitaires, PESS
  • Pess Katanga
    Pess Katanga
  • Projet de construction de l'Immeuble du Gouvernement
    Projet de construction de l'Immeuble du Gouvernement

    Immeuble du Gouvernement, inauguré le 20 juillet 2015

  • 15 ANS BCECO
    15 ANS BCECO
  • 15 ANS BCECO
    15 ANS BCECO
  • PROSTAM
    PROSTAM

Lutte contre la corruption et bonne gouvernance

Assurer la bonne gouvernance est une des raisons majeures de la création du BCECO. Des procédures de gestion alliant efficacité et efficience ont été instaurées pour promouvoir la transparence et la bonne utilisation des ressources mises à la disposition des projets et programmes reçus en gestion. Dès 2003, le BCECO avait édicté un code d’éthique.

Le Bureau Central de Coordination est une institution publique dotée de l’autonomie administrative et financière. Il est placé sous la tutelle du Ministre ayant les Finances dans ses attributions.

Le Bureau de Coordination, BCECO, est une agence d’exécution née de la volonté commune du Gouvernement congolais et de la Banque Mondiale. Il sert de courroie de transmission entre l’appui financier international et les programmes du Gouvernement exécutés en faveur des populations, des entreprises publiques et de l’administration publique. 

L’objectif est de répondre au défi d’assurer une utilisation rapide et efficiente des ressources financières extérieures octroyées au gouvernement congolais sous forme de dons et de crédit, et destinées à financer des projets d’intérêt public dans tous les secteurs de la vie nationale.

A la faveur de l’avènement du Général Major Joseph KABILA à la magistrature suprême en janvier 2001, le gouvernement a initié, avec l’appui des institutions de Bretton Woods, principalement la Banque Mondiale, un programme autonome de gestion macro-économique de mai 2001 à mars 2002 dont le succès a permis une relative stabilisation économique. Les résultats globalement positifs de ce programme ont convaincu les bailleurs de fonds à pourvoir des ressources supplémentaires à la République Démocratique du Congo.

Avant de donner les principaux éléments qui font la différence entre leBCECO et les autres agences d’exécution, il importe de souligner que leBCECO n’est pas une agence de la Banque mondiale ni de la Banque Africaine de Développement.
Si la Banque mondiale est une institution financière dont les ressources proviennent des différentes contributions de la quasi totalité des pays du monde entier et la Banque Africaine de Développement une institution régionale dont le capital est constitué essentiellement par les apports des pays africains, mais également des pays non africains, le BCECO est une institution plutôt publique créée par décret présidentiel et dont la mission est d’exécuter des projets financés aujourd’hui principalement par ces deux organismes internationaux.

En plus du BCECO, d’autres agences ont été mises en place par le gouvernement et les bailleurs de fonds pour l’exécution des projets financés sur base de ressources extérieures. Il y a lieu de citer le BCMI, leCOPIREP, le CONADER, le PNMLS et l’UCOP.
La différence entre le BCECO et toutes ces agences est à relever principalement au niveau de l’objet, du nombre de projets, de la hauteur des financements, de la sous-traitance et des autres services dévolus à chacune d’entre elles.

L’objet
Chaque agence a son objet spécifique. Celui du BCECO étant repris à la page précédente, il convient de noter ce qui suit pour les autres agences :

  • le BCMI relève du Ministère des Finances : il a pour mission d’exécuter le volet « infrastructures » du PMURR ;
  • le COPIREP, placé sous la tutelle du Ministère du Portefeuille, est chargé d’assurer la reforme des entreprises publiques et de contribuer à l’amélioration de l’environnement des affaires en R.D.C ;
  • le CONADER dépend du Ministère de la Défense et s’occupe de la démobilisation et de la réinsertion des enfants soldats;
  • le PNMLS s’occupe, au plan national et sous la supervision du Ministère de la Santé, de la lutte contre le Sida ;
  • l’UCOP relève du Ministère du Plan et est chargé d’exécuter le projet visant la réunification économique et sociale du pays après la guerre.

Le nombre de projets
D’une manière générale, les autres agences n’exécutent qu’un seul projet sur une ligne de financement obtenue principalement de la Banque mondiale. Le BCECO est la seule agence qui gère plusieurs projets avec plusieurs lignes de financement provenant non seulement de la Banque mondiale et de la Banque Africaine de Développement mais aussi de plusieurs autres bailleurs de fonds qu’ils soient bilatéraux ou multilatéraux.

Mission du BCECO

  • La gestion des fonds d’aide d’urgence mis à la disposition de la République Démocratique du Congo par les divers bailleurs de fonds à l’appui de son programme d’urgence de relance et de développement.
  • La mise en place de divers projets d’aide d’urgence faisant l’objet des accords de don ou de prêt à des conditions concessionnelles conclus avec les Bailleurs de fonds.
  • La gestion, la coordination et l’exécution et le suivi des activités de divers projets d’aide d’urgence
  • L’approbation, la supervision et l’évaluation des sous-projets présentés et exécutés par les Communautés Bénéficiaires ou les Organismes d’Exécution dans le cadre des divers projets d’aide d’urgence.
  • La liaison avec les Bailleurs de fonds, les Agences des Nations Unies, les Institutions, les Services et Organismes publics et le secteur privé pour les projets qui les concernent.
  • La réalisation de toutes autres opérations qui se rattachent directement ou indirectement à sa mission.

La hauteur des financements
Le portefeuille géré par le BCECO directement ou en qualité de sous traitant est le plus important de tous actuellement. Il s’élève à 983 millions de dollars américains alors que le financement le plus élevé des autres agences - géré par le BCMI - se situe à 354 millions de dollars américains.

La sous-traitance
Le BCECO assume entièrement toutes les fonctions liées à la gestion directe des projets concernés. Par contre, certaines fonctions des agences précitées sont exécutées en sous-traitance par le BCECO. Par exemple, celui-ci assure la gestion financière du PDCSP pour le compte duCOPIREP et du CGFDR, et la passation des marchés pour l’UCOP. LeBCECO a participé au recrutement du personnel clé de ces deux agences d’exécution. Il a aussi participé au recrutement de l’Agence de Gestion Financière et de la firme d’audit externe du PNMLS.

Autres services
Au regard de sa spécialisation, le BCECO, contrairement aux autres agences, est souvent utilisé par le gouvernement pour la passation des marchés de certaines de ses activités.

SUIVEZ-NOUS:

    Related image

CONTACTEZ-NOUS:

Bureau Central de Coordination

Adresse physique:
   Av. Colonnel Mondjiba, n° 372 Complexe Utex Africa Kinshasa - RDC
Tél: (+243) 815 096 430
e-mail: bceco@bceco.cd